Résumé

Milice d’extrême droite qui requiert un permis de possession d’arme à feu pour devenir membre, les III% Québec se proposent de défendre le Québec contre une éventuelle invasion de l’État Islamique et prônent la fin de l’immigration non-blanche.

Historique

Les Three Percenters sont un groupe inspiré d’une formation paramilitaire américaine du même nom formée après l’élection de Barack Obama en 2008 (le « 3 % » provient d’un mythe selon lequel 3 % des Américain.e.s auraient participé à la Guerre d’indépendance contre l’armée britannique). La milice du III%, comme on les appelle souvent, promet une résistance armée contre tout effort pour bloquer le droit à la possession d’armes à feu. Or, leur visée politique consiste en beaucoup plus qu’une position pro-armes. Aux États-Unis, les ThreePercenters se sont activement impliqués dans des patrouilles illégitimes le long de la frontière avec le Mexique, bloquant des autobus remplis d’immigrant.e.s déjà détenu.e.s et organisant des rassemblements anti-refugié.e.s. Des membres de la milice du III% ont manifesté devant des mosquées, et ont été impliqué.e.s dans plusieurs actes violents, incluant un incident, en novembre 2015, lorsqu’un sympathisant du groupe a tiré sur cinq personnes lors d’un rassemblement Black LivesMatter à Minneapolis. La section canadienne des III% a été formée pour sa part en 2016.

Structure et fonctionnement

Les III% fonctionnent sur un mode très décentralisé, avec plusieurs petites cellules autonomes à travers la province.

Faits d’arme

Bien qu’à ce jour, elle n’ait pas utilisé de violence armée contre leurs cibles, la section albertaine du groupe dit s’entraîner sur une base hebdomadaire avec des armes à feu. Toujours en Alberta, le 6 août dernier, une manifestation homophobe et transphobe organisée par l’Église de Pawlowski pour « la défense de la chrétienté » devant l’Hôtel de ville de Calgary a mené à des heurts violents entre des militant.e.s d’extrême droite (provenant notamment de la Canadian Combat Coalition et de la Coalition mondiale contre l’Islam) et des manifestant.e.s pro-LGBTQ. Des membres des Three Percenters ont manifesté avec Storm Alliance et La Meute le 25 novembre à Québec et plusieurs personnes proches de ce mouvement s’étaient aussi déclaré.e.s prêt.e.s à participer à une manifestation contre le registre des armes  le 2 décembre 2017, au site en mémoire des victimes de la tuerie au collège Polytechnique en 1989, lors de laquelle 14 femmes ont été assassinées par Marc Lépine, un tireur antiféministe. (Cette manifestation a finalement été transformée en « get together » dans une cabane à sucre à Neuville, près de Québec.)

 

Liens externes